Publications

Cinquième Conférence des États parties au TCA : ombres et lumières sur un pilier de la maîtrise des armements

« La diplomatie multilatérale, c’est comme le sport : il faut pratiquer pour rester au niveau ». C’est sur ces quelques mots que l’ambassadeur Janis Karklins a clôturé, en sa qualité de président, la Cinquième Conférence des États parties (CEP5) au Traité sur le commerce des armes (TCA) qui s’est tenue du 26 au 30 août 2019 à Genève...

Monitoring de la stabilité régionale dans le bassin sahélien et en Afrique de l’Ouest – juillet à septembre 2019

Ce monitoring trimestriel, publié par le GRIP depuis 2011, a pour but de suivre la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest avec un accent plus particulier sur le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger et le Sénégal. Il se penche sur les questions de sécurité interne au sens large, les tensions régionales, la criminalité et les trafics transfrontaliers.

Crédit photo: Convoi de véhicules du CICR dans la région de Tombouctou. CC BY-NC-ND / CICR / Sidi B. Diarra

Le commerce des armes : un business comme un autre ?

Il est impossible de déterminer le nombre d’armes à feu qui circulent dans le monde mais une chose est certaine : il n’y en a jamais eu autant ! Selon des estimations récentes, il y en aurait aujourd’hui plus d’un milliard. Et si l’on considère les quantités qui sortent des arsenaux chaque année, ce flux n’est pas près de diminuer...

Résumé du SIPRI Yearbook 2018 - Armements, désarmement et sécurité internationale

L’Annuaire du SIPRI est une source indépendante et reconnue de données et d’analyses sur les armements, le désarmement et la sécurité internationale. Il donne un aperçu de l’évolution de la sécurité internationale, des armes et des technologies, des dépenses militaires, de la production et du commerce des armes, des conflits armés et de la gestion des conflits, ainsi que des initiatives de maîtrise des armes classiques, nucléaires, chimiques et biologiques.
Ceci est le résumé de la 50e édition, qui analyse les évolutions suivantes en 2018 :

La composante nucléaire du complexe militaro-industriel français

Le traité d’interdiction des armes nucléaires voté par une large majorité des pays de l’ONU (122 sur 193) en juillet 2017 témoigne d’une volonté largement partagée au plan international de voir le monde débarrassé d’une arme terrifiante, la seule capable de mettre un terme à toute vie humaine sur notre planète.

On ne marchande pas avec les armes

Les partis négociant la formation d’un gouvernement en Wallonie ont aujourd’hui deux options: continuer à autoriser l’exportation d’armes vers l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis et ainsi violer le droit tout en risquant de se rendre complices de crimes de guerre; ou stopper ces exportations conformément au droit, et ainsi montrer qu’ils ont entendu l’appel de la société civile, des instances internationales et des populations affectées par les armes wallonnes...

Le Fonds européen de la défense ouvre le débat sur les exportations d’armes

En 2017, l’Union européenne a fait un choix surprenant. Elle a décidé de se doter d’un Fonds européen de la défense (FEDEF) afin de soutenir les activités de recherche et de développement dans le domaine militaire. Pour la première fois de son histoire, l’UE pourrait donc disposer d’un outil budgétaire conséquent, en mesure de façonner l’industrie de défense de ses pays membres...

Monitoring de la stabilité régionale dans le bassin sahélien et en Afrique de l’Ouest – Avril à juin 2019

Ce monitoring trimestriel, publié par le GRIP depuis 2011, a pour but de suivre la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest avec un accent plus particulier sur le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger et le Sénégal. Il se penche sur les questions de sécurité interne au sens large, les tensions régionales, la criminalité et les trafics transfrontaliers.

Crédit photo : UN Photo/Gema Cortes

Quels contrôles pour le commerce des instruments de torture ?

L’interdiction de la torture et de tout autre traitement cruel, inhumain ou dégradant constitue l’un des droits fondamentaux énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme (article 5). Toutefois, ce n’est que récemment que des mesures concrètes ont été prises pour lutter contre le commerce des outils utilisés pour torturer ou exécuter. Cette Note d’Analyse retrace l’évolution récente des mesures de contrôle en matière de commerce d’instruments d’exécution et de torture, et s’interroge sur leur pertinence et efficacité au niveau onusien, européen et belge. 

Crédit photo : Omega Research Foundation

La Russie sera-t-elle expulsée du Conseil de l’Europe ?

Ce 24 juin, l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe tiendra un vote sur une résolution a priori banale, intitulée « renforcer le processus décisionnel de l'Assemblée parlementaire concernant les pouvoirs et le vote ». Pourtant, derrière ce titre très procédurier se cache une crise majeure qui pourrait provoquer la sortie de la Russie du Conseil de l’Europe et questionne la manière dont les Européens doivent se comporter avec Moscou...

La gouvernance du Fonds européen de la défense : enjeux de souveraineté et d’intégration

Lorsque la Commission a proposé de créer le Fonds européen de la défense (FEDEF) en 2016, elle a suscité des réactions contrastées. Certains soutiennent fermement cette initiative inédite de l’UE et la considèrent comme un pas vers une plus grande intégration des marchés des armements et des politiques de défense en Europe. D’autres s'opposent farouchement au FEDEF, n’y voyant essentiellement qu’une subvention importante aux producteurs d’armements sans liens directs avec le projet d'intégration européenne. Pour clarifier les termes du débat, le présent document analyse la gouvernance du FEDEF. Il soutient l’idée que l’efficacité du Fonds dépendra, en partie au moins, du bon fonctionnement de la Politique de sécurité et de défense commune de l'UE, qui doit désormais être réformée.

Crédit photo : char Léopard au salon Eurosatory de l'armement terrestre à Paris (Benjamin Vokar/GRIP/2014)

Monitoring de la stabilité régionale dans le bassin sahélien et en Afrique de l’Ouest – janvier à mars 2019

Ce monitoring trimestriel, publié par le GRIP depuis 2011, a pour but de suivre la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest avec un accent plus particulier sur le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger et le Sénégal. Il se penche sur les questions de sécurité interne au sens large, les tensions régionales, la criminalité et les trafics transfrontaliers.

Crédit photo: laviesenegalaise.com

Rwanda 1994. Quand l'Histoire s'écrit à la machette

Un génocide touche et tache toute l’humanité, dit Esther Mujawayo, rescapée de la nuit rwandaise. Comment pourrait-il en être autrement alors que le massacre des Tutsi est enclenché sous les yeux d’une force de maintien de la paix des Nations unies ! Et que les responsabilités de ce désastre sont nombreuses. Les stigmates de 1994 ne disparaitront pas de sitôt dans les brumes de l’Histoire…

Comment devient-on génocidaire? Et si nous étions tous capables de massacrer nos voisins (réédition)

Nouvelle édition, revue et augmentée

« Le barbare est celui qui ne s’oppose pas à la barbarie », disait Claude Lévi-Strauss. Au Rwanda, en ce sinistre printemps 1994, l’équation est certainement plus complexe pour celui qui se trouve au cœur de la tempête. Car résister, ce n’est pas seulement écouter sa conscience, faire preuve de courage, c’est aussi aller à contre-courant de certaines traditions, comme l’obéissance aux autorités. Quoi qu’il en soit, les paysans des collines sont nombreux à rejoindre le camp des tueurs…

L’état de la relation entre la Turquie et l’OTAN: un engagement fragilisé

Cette Note analyse l’état de la relation entre la Turquie et l’OTAN à travers l’examen de la politique de défense turque. L’effort de défense turc, depuis le coup d’État manqué de juillet 2016, reste conforme aux attentes de l’Alliance sur un plan purement comptable, mais sa soutenabilité, ses moteurs et ses objectifs restent fragiles, sinon discutables. Surtout, l’armée turque souffre d’un affaiblissement volontaire consécutif au coup d’État manqué, au lendemain duquel les acteurs de défense et de sécurité du territoire sont multipliés pour mieux contrebalancer les militaires. Si le choix controversé d’acquérir des systèmes de défense anti-aérienne S-400 russes traduit moins une volonté de rupture avec l’OTAN qu’une délicate tentative de combler un besoin opérationnel, elle n’en comporte pas moins le risque d’embrouiller la lecture des capacités militaires turques à disposition de l’Alliance.

Crédit photo: www.opex360.com

Une offre belge peut-elle exister sur les marchés des drones militaires ?

Peut-on envisager une offre industrielle belge de drones militaires ? La question est plus épineuse qu’il n’y parait. Cette Note d’Analyse tente de fournir quelques-unes des clés de lecture de la structure de l’offre en drones militaires sur les marchés internationaux. Elle identifie les principaux leaders du marché en accordant une attention particulière aux États-Unis et à la trajectoire singulière d’Israël. Elle se penche aussi sur les caractéristiques de l’offre européenne en drones et sur les défis qui s’annoncent pour la région. Enfin, elle cherche à positionner la Belgique dans le panorama de l’offre industrielle en drones militaires.

Crédit photo : MQ9B Sky Guardian - RIAT 2018

 

 

La coopération entre douanes et autorités de contrôle des exportations: une nécessaire classification commune des biens?

La coopération entre douanes et autorités de contrôle des exportations d’armes et biens à double usage est fondamentale pour assurer la mise en œuvre pratique des décisions prises aux niveaux national, européen et onusien. Pourtant, les deux institutions ont des finalités différentes et n’utilisent pas les mêmes définitions et codes d’identification des produits. Cette Note d’Analyse étudie les tentatives de coopération entre douanes et autorités de contrôle des exportations dans le cadre du commerce des armes et des biens à double usage. Elle propose des pistes de réflexion en vue d’analyser les principaux enjeux afférents à l’arrimage entre les deux principaux systèmes de classification des matériels de guerre et biens à double usage, soit le système harmonisé utilisé par les douanes et le système de classification des contrôles à l’exportation.

Crédit photo: Douanes et Accises: protection des frontières extérieures (2107.be)

Origine, moyens et manifestations des ambitions militaires des Émirats arabes unis

Au tournant des années 1980 et 1990, les Émirats arabes unis entamaient un revirement de stratégie, dessinant de nouvelles ambitions militaires. Cette Note d’Analyse revient sur les origines de ce pivotement et cherche surtout à identifier les moteurs ayant soutenu depuis pratiquement 30 ans la trajectoire du pays en matière de défense. L’attention est portée sur la lecture de la menace (l’Iran, principalement), sur les moyens mobilisés afin de soutenir les objectifs du pays (dépenses militaires, acquisitions d’armes), sur la réforme des armées, le développement des partenariats stratégiques et, enfin, sur les engagements militaires des EAU.

Crédit photo: Al Dhafra Air Base - Abu Dhabi - wikimapia.org

Groupes armés et acteurs politiques en Turquie

Cette Note d’Analyse s’attache à présenter les liens entre acteurs politiques et groupes armés non étatiques en Turquie.
Historiquement, tant les partis politiques que l’État central sont habitués à recourir aux services de groupes violents, avec lesquels ils définissent des modalités de collaboration plus ou moins durables. Mais, depuis le coup d’État manqué de juillet 2016, le risque d’affrontement entre groupes partisans paraît d’autant plus important que le gouvernement entretient une rhétorique clivante, qui polarise à l’extrême la société turque.

Crédit photo: L'Osmanen Germania Boxclub avait un local dans la Neulandstraße (Osnabrueck) en 2016. Le local n'existe plus. Photo d'archive: Michael Gründel (source www.noz.de)

 
 

Pages