Le rôle de l’Union européenne dans la gestion des crises

Au cours de ces quatre dernières années, le GRIP a coordonné un réseau de plus de trente centres de recherche européens spécialisés sur le rôle de l’UE dans la gestion des crises et les opérations de paix. Financé par le programme COST de l’Union européenne (www.cost.eu), ce réseau a notamment organisé une conférence internationale qui s’est tenue à Vienne le 21 mars 2013.

À partir de cette conférence, un livret sur le rôle de l’Union européenne dans la gestion multilatérale des crises a été publié par l’Académie nationale de défense autrichienne, en collaboration avec d’autres instituts dont le GRIP. Trois articles y apparaissent. Le premier, rédigé par Maria Grazia Galantino de l’université La Sapienza de Rome, analyse la façon dont l’UE tente de s’affirmer au sein de la communauté internationale en tant qu’acteur spécialisé dans l’approche dite "globale" de la gestion des crises. Les fondements de la légitimité de l’action européenne en la matière y sont également posés.

Le deuxième article s’attaque à l’un des principaux défis auxquels la Politique de sécurité et de défense commune (PSDC) fait face, celui des capacités décisionnelles de l’UE. A travers ce prisme, Maria Raquel Freire, professeur à l’université de Coimbra, dévoile les potentialités et les limites de l’UE, tant sur le plan politico-institutionnel à Bruxelles que sur le terrain, là où sont envoyées les missions de gestion des crises. Enfin, le général Walter Feichtinger de l’Académie nationale de défense autrichienne pose le contexte géostratégique dans lequel l’UE est appelée à agir, et surtout à s’affirmer.

Autant de réflexions qui, à quelques mois du Conseil européen de décembre 2013 sur l’Europe de la défense, méritent d’être signalées.