Niger : du coup d’État à l’engagement international

Le 23 mai 2013, deux attaques terroristes coordonnées ont touché la mine d’uranium d’Areva à Arlit et une caserne militaire à Agadez, au Niger. Il s’agit d’une première pour ce pays discret de la zone sahélo-saharienne, encore fragile après une rébellion touarègue en 2007-2009 et un coup d’État militaire en 2010. Le retour sur les événements qui ont marqué le Niger ces trois dernières années permet d’appréhender la situation humanitaire et sécuritaire de ce pays. Malgré un engagement résolu en faveur du développement et de la sécurité, cet État demeure vulnérable sur les plans internes et externes et requiert le soutien et la coopération de ses partenaires régionaux et internationaux.

Crédit photo : Le président nigérien Mahamadou Issoufou et le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon (24 septembre 2011, au siège des Nations unies à New York.