Le GRIP et Amnesty international soutiennent la cause des enfants soldats démobilisés au Congo

Belle affluence pour la conférence « Congo – Les femmes et les enfants dans la ligne de tir », donnée par Colette Braeckman ce 1er mars à l’athénée d’Uccle-1. Plus de 100 participants pour ce sujet grave, preuve que la situation en RDC continue à passionner le public belge. Les bénéfices de la soirée (500€), organisée par le GRIP et Amnesty, sont entièrement versés au BVES (Bureau pour le volontariat pour l’enfance et la santé). Cette ONG basée à Bukavu (Sud-Kivu), démobilise avec succès les enfants soldats recrutés par les différents groupes armés. 

Mots clés: