Traité sur le commerce des armes: les négociations de la dernière chance?

L’importance de clarifier le « texte de juillet », avant mars 2013 - Les États membres de l’Organisation des Nations unies ont échoué en juillet dernier à adopter un traité qui devait, pour la première fois dans l’Histoire, instaurer des règles communes sur les transferts internationaux d’armes conventionnelles. Une nouvelle chance leur sera donnée en mars 2013 mais les mêmes défis se poseront à eux : surmonter leurs désaccords, toujours très présents, comme l’ont montré les difficiles négociations de juillet, pour parvenir à un consensus sur un texte final. Pour reprendre leurs travaux, les négociateurs pourront s’appuyer sur un projet de texte proposé en juillet et dont cette Note présente le contenu. Salué par certains, critiqué par d’autres, il contient certaines avancées indéniables mais également des lacunes et ambiguïtés importantes. Si celles-ci restent en l’état, elles nuiraient à la capacité du traité de répondre aux objectifs que les États lui ont attribués : plus de responsabilité dans le commerce des armes pour plus de sécurité humaine.