Concepts et potentiels nucléaires : 1999-2000

La fin de la guerre froide a résolument modifié les relations internationales et avec elles de nombreux concepts, notamment dans le domaine du nucléaire. Un nouveau paysage prédomine désormais tant du côté des doctrines que des enjeux. La dissuasion nucléaire elle-même évoluant dans un cadre politique et militaire entièrement renouvelé. Il devenait impératif, en conséquence, de fixer ces nouveaux concepts et potentiels nucléaires qui se profilent à l'horizon de l'an 2000.

André Dumoulin, attaché de recherche au GRIP, et spécialiste du nucléaire militaire propose fort à propos, dans un nouveau Rapport du GRIP, un état des lieux des outils ainsi qu'un radiographie des doctrines nucléaires: où va-t-on dans le nucléaire militaire? Comment conçoit-on aujourd'hui l'outil qu'il représente? Quelles sont les nouvelles questions qu'il pose? Les nouveaux dilemmes? Quel est l'avenir de la dissuasion?

Le rapport est scindé en deux parties:

  • Une première partie analyse globalement et de manière synthétique la dissuasion nucléaire dans ses composantes, ses concepts, ses enjeux et son avenir; présentant doctrines et outils, dilemmes et questionnement.
  • Une seconde partie est constituées de tableaux réalisés à partir de nombreuses sources qui furent à la fois comparées, critiquées, recoupées et annotées. Ils concernent toutes les forces nucléaires déclarées (à savoir les Etats-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France et la Chine), les forces nucléaires révélées (l'Inde et le Pakistan) ainsi que les forces nucléaires virtuelles (Israël)