1997-2007 : La Convention d’interdiction des armes chimiques a 10 ans

Le 29 avril 2007 a marqué les dix ans de l’entrée en vigueur de la Convention sur les armes chimiques (CAC), un des plus grands succès en matière de contrôle des armements (1). En une décennie, la CAC est en effet parvenue à concrétiser de manière tangible l’interdiction des armes chimiques, qui avaient été utilisées à de nombreuses reprises durant le siècle passé : par l’ensemble des belligérants lors de la Première Guerre mondiale, par l’Irak contre l’Iran et contre sa propre population ou encore par l’Egypte au Yémen ou l’Indonésie au Timor-Oriental. 

La Convention est articulée autour de trois concepts majeurs : l’interdiction totale de ce type d’armement, la destruction de leur arsenal par les Etats reconnaissant en posséder et enfin, l’indispensable mise en place d’un régime de vérification sous l’égide de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Si le régime mis en place a pu être aussi strict et unanimement respecté, c’est principalement grâce à la condamnation internationale de la barbarie des armes chimiques. C’est aussi parce qu’au moment des négociations de la CAC, à la fin des années 80, seuls quelques Etats de faible envergure étaient encore susceptibles de les utiliser ...