Afghanistan : sortir de l’impasse militaire par le dialogue politique et l’aide au développement

Depuis les événements d’août 2008, un nombre croissant d’observateurs considèrent l’action militaire menée par les Occidentaux en Afghanistan comme une impasse, à l’instar du bourbier irakien. Or la France et la Belgique, pressées par les États-Unis, y ont augmenté leurs effectifs. Croit-on vraiment pouvoir ainsi sécuriser ce pays ou ne faudrait-il pas mettre en avant une stratégie nouvelle, basée sur trois objectifs : (1) entamer le dialogue politique avec les groupes de résistants, (2) annoncer et programmer le départ des troupes étrangères ; (3) accroître l’aide au développement et reconstruire les infrastructures de ce pays détruit par des guerres incessantes.