Le Sommet d’Astana 2010 : l’OSCE face à ses divisions internes

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont les origines remontent aux années 1970, constitue la plus grande des organisations de sécurité régionale au monde mais vit aujourd’hui dans l’ombre. De plus, elle se trouve face à une série de défis qui risquent de l’affaiblir et de mettre en cause sa raison d’être : ce sont notamment les conflits dits « gelés » qui menacent la stabilité interne et divisent les États participants. Après onze ans depuis le dernier sommet, la présidence tournante kazakhe a réussi à réunir les chefs d’État et de gouvernement de l’OSCE les 1er et 2 décembre 2010 à Astana dans l’objectif de renforcer la confiance et de donner un nouvel élan à l’organisation – objectif ambitieux qui ne semble pas avoir été atteint.