La Belgique face à l’exportation illégale de biens nucléaires à double usage

Le programme nucléaire iranien est au cœur des inquiétudes de la Communauté internationale. Le manque de coopération de Téhéran avec l’Agence internationale de l’énergie atomique a entrainé un renforcement des mesures de contrôle pour les exportations vers ce pays, en particulier lorsqu’il s’agit de biens à double usage, pouvant servir tant dans les secteurs civil que militaire. La Belgique a adopté cette politique de contrôles renforcés. Cependant, du matériel jugé sensible continue régulièrement à être exporté illégalement vers l’Iran, depuis la Belgique comme d’autres pays occidentaux.