Trafics d’organes : Vers la fin de l’impunité au Kosovo ?

Écrit à la demande du Conseil de l’Europe, le rapport du sénateur Dick Marty sur les centres secrets de détention de l’Armée de libération du Kosovo dans le nord de l’Albanie en 1999-2000 a profondément secoué la société kosovare et les soutiens internationaux du gouvernement en place. En confirmant les allégations de trafic d’organes et en désignant l’actuel Premier ministre, Hashim Thaçi, comme celui qui contrôlait ce sinistre commerce, Marty a mis à nu les tentacules mafieux qui enserrent le Kosovo et la loi du silence qui a permis leur développement.