Al Qaïda au Maghreb Islamique : une menace multidimensionnelle

Depuis son adoubement par Oussama Ben Laden en 2007, Al Qaïda au Maghreb islamique (AQIM) a accru les attaques contre les forces de sécurité des États du Sahel et utilise les enlèvements de citoyens occidentaux afin de véhiculer sa propagande tout en s’enrichissant financièrement. L’ensemble des activités d’AQMI (attaques armées et trafics en tout genre) ont engendré une détérioration de la situation sécuritaire dans la région et ont également des conséquences désastreuses sur le quotidien des populations locales. Après des mois de négociations, l’Algérie et ses voisins du Sahel ont finalement établi une coopération anti-terroriste contre AQMI au travers du Comité d’état-major opérationnel conjoint en avril 2010. Ils reçoivent également des soutiens financiers et militaires de la part d’acteurs extérieurs parmi lesquels les États-Unis, la France et l’Union européenne.