Le projet de protocole autorisant l’usage de certaines armes à sous-munitions rejeté grâce à la mobilisation internationale

Le 25 novembre, la IVème Conférence de révision de la Convention sur certaines armes classiques (CCAC) qui interdit ou limite l’emploi de certaines armes susceptibles de produire « des effets traumatiques excessifs » ou de frapper « sans discrimination », s’est achevée à Genève sur une victoire du droit humanitaire international. Mais pour combien de temps encore ?