Publications

Trafics d’armes vers l’Afrique – Pleins feux sur les réseaux français et le «savoir-faire» belge

Le point commun entre Charles Pasqua, Jean-Christophe Mitterrand, Jacques Attali, Jean-Charles Marchiani et Paul-Loup Sulitzer? Ces personnalités bien «respectables» ont toutes été mises en examen pour «recel d’abus de biens sociaux et trafic d’influence» dans le cadre de l’affaire Falcone: une histoire confuse de ventes d’armes qui mêle fraude fiscale, corruption, ingérence politique... Avec, en toile de fond, la diplomatie parallèle française en Afrique.

Militaires – humanitaires, à chacun son rôle

«Mais pour qui se prennent-ils ? Pour les nouveaux Chevaliers de l’Hôpital ? D’une main l’épée, le stéthoscope de l’autre !» Voilà en substance la réaction ulcérée de la communauté humanitaire, après les largages de colis alimentaires par l’armée américaine au-dessus de l’Afghanistan – entre deux bombardements. Déjà, lors de la «première guerre humanitaire» menée par l’OTAN au Kosovo (1999), elle avait ressenti un réel sentiment de révolte.
  

La mondialisation – Comprendre pour agir

La mondialisation fait couler beaucoup d’encre. On en parle, on y réfléchit, on réagit. Jusqu’à présent, peu d’ouvrages on fait le lien entre la compréhension et l’action. La grille proposée ici s’appuie sur l’Analyse des cycles économiques longs, dits de Kondratiev, parce qu’ils prennent en compte la dimension historique. Les auteurs mettent ainsi en lumière la nature d’un phénomène intrinsèquement lié à l’histoire du capitalisme.

Les Nouvelles du GRIP 2/2002

  • Au-delà des divergences euro-américaines - L'OTAN survivra-t-elle en devenant une organisation paneuropéenne de sécurité ? (Bernard Adam)
  • Après le 11 septembre, le secrétaire général de l’OTAN, George Robertson s’était démené pour faire accepter, pour la première fois dans l’histoire de l’Alliance, l’invocation de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord: les Européens exprimèrent leur volonté de défense mutuelle avec les Américains. Mais ceux-ci n’étaient pas demandeurs et l’OTAN n’a en aucun moment été associée à l’action militaire en Afghanistan ... Lire la suite

Les Nouvelles du GRIP 4/2001

  • La lutte contre le terrorisme doit être collective et multilatérale (Bernard Adam)
  • Afghanistan, champ de mines (Luc Mampaey)
  • Macédoine : la paix retrouvée ? (Georges Berghezan)
  • Conférence de Bruxelles sur les armes légères : événement réussi ! (Michel Wéry)    
  • Armes biologiques : l'arroseur arrosé ? (Valérie Peclow)

Attentats du 11 septembre 2001 : Comment lutter efficacement contre le terrorisme international ? 10 recommendations à l'Union européenne

Cette note présente une analyse et des recommandations à destination des dirigeants de l’Union européenne suite aux attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Ce texte est le fruit du travail de l’ensemble de l’équipe des chercheurs du GRIP – composée de Bernard Adam (directeur), Georges Berghezan, Ilhan Berkol, Luc Mampaey, Sophie Nolet, Félix Nkundabagenzi, Caroline Pailhe, Valérie Peclow, Marc Schmitz et Michel Wéry – avec la collaboration de Rik Coolsaet, professeur à l’Université de Gand, et d’Olivier Corten, professeur à l’Université Libre de Bruxelles...

Les armes à uranium appauvri – Jalons pour une interdiction

Utilisées pour la première fois contre l’Irak, plus récemment dans les Balkans, les armes à uranium appauvri ont suscité un immense débat. Les premiers à tirer la sonnette d’alarme ont été les militaires, ou plutôt les vétérans. Ils soupçonnent cette substance radioactive toxique d’être à l’origine des maux dont souffrent de nombreux soldats : douleurs musculaires, infections respiratoires, cancers…

L’inquiétude des médecins irakiens, confrontés à un taux dramatiquement élevé d’enfants morts-nés, souffrant de leucémies ou de malformations, va dans le même sens.

Pages