Transferts d’armes légères françaises aux rebelles libyens : Quelles conséquences en termes de prolifération des armes ?

Les Forces armées françaises ont secrètement parachuté, pendant plusieurs jours au début du mois de juin, des armes légères et des munitions « en importante quantité » – 40 tonnes selon l’AFP – dans les montagnes du Djebel Nefousa au Sud-est de Tripoli, relate la presse internationale en cette fin de mois de juin. La décision aurait été prise à la suite d’une réunion entre le Président français Nicolas Sarkozy et le chef d’état-major des rebelles libyens, le Général Abdelfatah Younès. Selon le Figaro, ces transferts d’armes auraient facilité l’avancée des rebelles au Sud de Tripoli.