Exportations et dépenses d'armements : faisons-nous fausse route ?

Depuis le début des années 90, la plupart des pays occidentaux ont adopté des législations progressivement plus contraignantes en matière d’exportations d’armes. Plus récemment, après avoir été longtemps exclu du processus d’intégration européenne, l’armement est devenu un sujet important de l’agenda des institutions européennes et des États membres, mais avec des objectifs qui peuvent s’avérer contradictoires. D’une part, des initiatives prises dans le cadre de l’Union – notamment le Code de Conduite de l’Union européenne en matière d’exportation d’armement adopté le 25 mai 1998 – ont pour objectif de réduire, ou du moins mieux contrôler, le flux des armements d’origine européenne à travers le monde. Mais d’autre part, certaines initiatives intergouvernementales – l’Accord-cadre signés par 6 pays membres (Allemagne, Espagne, France, Italie, Suède et Royaume-Uni) le 27 juillet 2000 – ou communautaires, telle que la communication de la Commission du 11 mars 2003, se fixent clairement comme objectif de renforcer la compétitivité des industries européennes de l’armement et d’accroître leurs parts de marché dans le monde ...