La Conférence d’évaluation du Programme d’action des Nations Unies sur les armes légères (26 juin – 7 juillet 2006) : Un non-résultat logique

La Conférence des Nations Unies chargée d'examiner les progrès accomplis dans l'exécution du « Programme d'action en vue de prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite des armes légères sous tous ses aspects » a eu lieu du 26 juin au 7 juillet et s'est clôturée sans avoir abouti à un document final. Est-ce un échec ? 

Tout d'abord, il s'agit certainement d'un échec collectif de tous les Etats, même si certains pourraient être tentés de l'attribuer à un nombre limité d'Etats récalcitrants que l'on a l'habitude de voir s'opposer à toute forme de progrès dans les discussions onusiennes concernant l'armement. Si la conférence s'est clôturée sans parvenir à élaborer un document final, cela est avant tout une illustration des limites inhérentes au processus même.