Les efforts pour lutter contre le courtage illicite d’armes légères et de petit calibre : une mise à jour

Cet article fait le point sur les efforts destinés à combattre le courtage illicite d’armes légères et de petit calibre (ALPC). La première section présente le cas d’un trafiquant d’armes néerlandais ayant été récemment condamné à une peine de prison pour la fourniture illicite d’armes légères à des pays sous embargo dans l’ouest de l’Afrique. La deuxième section examine les normes disponibles aux niveaux mondial et régional pour lutter contre le courtage illicite. La troisième section envisage le champ d’action dont dispose l’actuel Groupe d’Experts gouvernementaux des Nations unies sur le courtage des ALPC. Ce groupe s’est récemment réuni pour la première fois afin d’aborder les mesures à prendre pour renforcer les efforts de coopération internationale dans la lutte contre le courtage illicite d’ALPC. D’aucuns affirment que ce groupe devrait examiner la faisabilité d’un instrument international régissant les contrôles sur le courtage, qui concernerait également les personnes chargées d’organiser le financement ou le transport des transferts illicites d’armes et les ressortissants opérant à partir d’un pays tiers.