La loi sur les armes à feu vidée de sa substance : quelle est la logique à l'œuvre ?

La nouvelle législation belge sur les armes est aujourd'hui dangereusement remise en question à la suite de la décision de voter une série d’amendements qui vont sérieusement l’affaiblir.

Or, après une longue période d’attente due aux élections, le Conseil consultatif sur les armes a recommencé ses travaux afin d’établir les arrêtés royaux nécessaires à son application. La grande majorité des amendements proposés ne sont pas nécessaires et il est encore possible d’y remédier dans le cadre de ces travaux.

Si cette loi est perfectible, elle doit l'être en respectant son objectif principal : garantir au maximum la sécurité des citoyens en diminuant la quantité d'armes en circulation, en régulant strictement leur usage et en empêchant qu'elles ne tombent entre des mains inappropriées. L’usage d’armes, en effet, n'est pas et ne sera jamais une activité comme une autre.