Qui bénéficie des modifications de la loi sur les armes à feu ?

La Commission de la Justice de la Chambre vient de voter une série d’amendements assouplissant la nouvelle législation belge sur les armes à tel point qu’elle sera vidée de sa substance. Les amendements conduiront vraisemblablement au maintien du nombre important d’armes en circulation ce qui est contraire à l’objectif principal de la loi.

De plus, bon nombre d’amendements affaibliront la loi alors qu’ils n’étaient même pas exigés par le lobby des armes. La logique qui a animé les rédacteurs de ces projets de loi fut de privilégier les intérêts des détenteurs à la place de ceux du citoyen en considérant les armes comme des objets communs.

L’attention des parlementaires qui vont voter en séance plénière à la Chambre et au Sénat, doit être attirée sur la portée des amendements afin d’éviter que ceux-ci ne nuisent à la sécurité publique. Parallèlement, les médias ne devraient pas lésiner d’efforts pour informer le public de ce qui l’attend si ces amendements devaient être votés.