Production et transferts d'armes

Le GRIP assure une veille et une analyse permanentes de l'évolution des dépenses militaires mondiales, des principaux producteurs d'armements et des transferts internationaux d'armements conventionnels. Dans ce contexte, le commerce des armes de la Belgique ainsi que l'évolution de l'industrie de l'armement en Belgique font l'objet d'une attention particulière.

La fin de la Guerre froide a marqué un changement radical dans la nature de la demande globale en  armements conventionnels, passant du contexte de la rivalité entre les deux superpuissances à des problématiques nouvelles de sécurité régionale. Alors que ces changements ont conduit dans un premier temps à un déclin important des transferts globaux d'armements (diminution de moitié entre 1982 et 2002), on observe une nouvelle hausse significative depuis le début des années 2000. Les dépenses militaires mondiales, en hausse de 50% au cours de la dernière décennie, sont estimées à 1 738 milliards de dollars en 2011, tandis que le chiffre d’affaires cumulé réalisé dans la production d’armements par les 100 principaux producteurs d’armement dans le monde est évalué à plus de 400 milliards de dollars pour l’année 2011. 

Malgré ces chiffres qui traduisent la militarisation du monde, les instruments adoptés au cours de ces vingt dernières années – renforcement des législations nationales, Registre des armes des Nations unies en 1992, Arrangement de Wassenaar en 1993, Code de conduite de l'Union européenne en 1998, etc. – ont permis des avancées considérables en matière de contrôles des exportations d'armes.

Les travaux du GRIP s’inscrivent résolument dans cette dynamique de renforcement permanent des mécanismes de contrôle et de limitation du commerce des armes.

CHIFFRES CLÉS 

sur les dépenses militaires, la production d'armes,
et les transferts internationaux d'armements conventionnels

 

Documents sous ce thème

Pages