Sécurité collective et environnement - changements climatiques et dégradation de l'environnement, nouveaux enjeux des relations internationales

Le 12 juin 2008 le Parlement européen a accueilli une conférence sur le thème « Sécurité Collective et Environnement ». L'ambition première de ce projet était de réunir des spécialistes de la problématique environnementale et des spécialistes du monde militaire autour de la question de la protection de l'environnement dans le cadre de la politique de défense et des opérations armées. A première vue, vouloir concilier défense et environnement peut sembler une gageure. Pourtant l'armée se doit d'assurer la défense du citoyen et d'être adaptée aux défis de son temps. Or quel défi est plus urgent que celui de la protection de l'environnement, qui est désormais aussi un problème de sécurité internationale ? 
De tout temps, des conflits ont eu pour enjeu la mainmise sur les richesses d'un territoire. De tout temps, la résolution guerrière des conflits s'est traduite par une dévastation, au moins provisoire, de larges territoires. Les changements climatiques et la pression humaine sur l'environnement engendrent des conflits. Les catastrophes naturelles et la raréfaction des ressources (eau, énergie, nourriture,…) entrainent l’insécurité alimentaire, humanitaire et énergétique. L'ONU et l'Union européenne ont commencé à intégrer ces risques dans les politiques de sécurité collective et de défense. D'autre part les conflits armés ont des conséquences irréversibles sur les écosystèmes, cadre de vie des populations. La prise en compte des préoccupations environnementales par les politiques de défense et par les militaires est récente. Mais cette évolution des mentalités ainsi que cette prise en considération est plus que jamais nécessaire. Qu’en est-il du droit environnemental ? Où en sont les conventions internationales, notamment celles sur l'interdiction d'utiliser des techniques de modification de l'environnement à des fins militaires (ENMOD), sur la prohibition des mines anti-personnelles, des armes à fragmentation, des armes à uranium appauvri, ou encore sur le droit relatif aux utilisations des cours d'eau internationaux ?
Face à tous ces nouveaux défis, divers experts dressent un état des lieux et proposent quelques réponses.