Changement climatique et conflits agro-pastoraux au Sahel

Les conflits entre agriculteurs et éleveurs transhumants au Sahel sont parfois présentés comme une conséquence du changement climatique, voire une menace pour la stabilité internationale. Pourtant, l’environnement n’est qu’un facteur d’exacerbation des tensions parmi de nombreux autres, d’ordre socio-économiques et surtout politiques. Les prédictions climatiques elles-mêmes, peu étayées, ne permettent d’ailleurs pas de tirer de conclusions nettes. Les conflits agro-pastoraux soulèvent ainsi plus de questions qu’ils ne donnent de réponses. Ils n’en ouvrent pas moins un vaste champ d’analyse et d’action, et l’opportunité d’appréhender  le difficile processus d’ajustement des populations sahéliennes aux enjeux environnementaux, sociaux, et politico-économiques contemporains.