Dépenses militaires, production et transferts d'armes - Compendium 2015

Ce rapport présente une synthèse des principales statistiques relatives aux dépenses militaires mondiales, à la production et aux transferts internationaux d’armements conventionnels. Les données de ce rapport proviennent pour l’essentiel des banques de données du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), éventuellement complétées par des statistiques socio-économiques d’Eurostat, de la Banque mondiale, d’agences des Nations unies ou de la presse spécialisée. Une section alimentée par les données de Small Arms Survey (Genève) est consacrée au cas particulier des armes légères et de petit calibre.

En 2014, les dépenses militaires mondiales se sont élevées à 1 776 milliards de dollars, ce qui représente 2,3% du produit intérieur brut mondial et environ 245 dollars par habitant. En recul de 0,4% par rapport à 2013, les dépenses militaires mondiales enregistrent leur 3e baisse consécutive depuis 2012. Les États-Unis comptent à eux seuls pour 34% de ce total.

En 2014, les transferts d’armements conventionnels majeurs ont augmenté de 10,5% par rapport à 2013, dans un marché dont la tendance reste haussière sur le long terme. Les États-Unis étaient le premier exportateur d’armements en 2014, dominant 30,4% du marché mondial. Bien qu’il soit difficile d’évaluer la valeur financière du commerce des armes, on peut estimer qu’il représente environ 0,3% des échanges commerciaux mondiaux de biens et services.

Les transferts d’armes légères et de petit calibre, de leurs pièces détachées, accessoires et munitions, estimés à 8,5 milliards de dollars annuellement, sont un enjeu particulier pour la sécurité et la stabilité de nombreuses régions du monde. La Belgique est un acteur important de ce commerce. Elle figure parmi les dix premiers exportateurs d’armes légères et de petit calibre, et occuperait la 2e place au classement mondial des exportateurs d’armes légères et de petit calibre de type militaire.

Le chiffre d’affaires cumulé réalisé dans la production d’armements par les 100 principaux producteurs d’armement dans le monde est évalué à 385,7 milliards de dollars pour l’année 2014. Ce chiffre marque un recul de 2,54% par rapport à 2013. La valorisation boursière des firmes d’armement cotées démontre cependant toujours une nette surperformance par rapport aux indices généraux, ce qui pourrait indiquer que les marchés financiers anticipent une relance des commandes et dépenses militaires, confortés par les déclarations récentes de plusieurs dirigeants d’entreprises du secteur qui ont tenu à rassurer leurs actionnaires et investisseurs sur les « bénéfices » promis par les guerres au Moyen-Orient.

Crédit photo de couverture : Endless War / Raf Schoenmaekers