Dernière modification: 

30 Août 2017

L'industrie de l'armement en Belgique

Cette base de données du GRIP porte sur les principales entreprises de production d'armement en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles-Capitale. Les 75 entreprises constituant actuellement cette base de données ont été sélectionnées selon des critères précis et sont représentatives du poids socio-économique de la production militaro-sécuritaire à l’échelle du pays. Les tableaux générés communiquent les données administratives et relatives à l'actionnariat, ainsi que 7 indicateurs socio-économiques et financiers définis ci-dessous.

Sauf indication contraire, toutes les données sont exprimées en milliers d'euros (sauf l'emploi, en unités ETP)

Sources : Belfirst, BNB, CRISP, GRIP

 

Chercher une entreprise par son nom ou son n° de TVA


page de recherche

Sélectionner une entreprise dans une Région

Entreprise - Google Fusion Tables

Sélectionner une entreprise sur la carte



Définitions

Emploi : effectif moyen du personnel en équivalent temps-plein pour l'exercice, tel que mentionné dans le bilan social (rubrique C6 des comptes annuels) ;

Chiffre d'affaires : ce sont les revenus provenant des ventes de biens et prestations de service, c’est-à-dire le compte 70 dans les ventes et prestations du compte de résultat (rubrique C3 des comptes annuels) ;

Valeur ajoutée brute : cet indicateur, défini comme la richesse nouvelle effectivement créée dans l'entreprise, s’obtient par la soustraction des postes [740 (Autres produits d’exploitation)] et [60/61 (Approvisionnement et marchandises, Services et biens divers)] au résultat [70/74 (Ventes et prestations)]. Nous rappelons toutefois que, lorsque le chiffre d’affaires n’est pas publié – rendant ainsi le calcul de la valeur ajoutée brute impossible –, c’est la marge brute d’exploitation – inférieure car incorporant la déduction des charges salariales – qui sera reprise.

EBIT (Earnings Before Interest and Taxes) : résultat d'exploitation avant impôts (titre III du compte de résultats), également appelé résultat opérationnel, en d'autres termes la différence entre les produits d'exploitation (70/74) et les charges (60/64). Il traduit l'accroissement de richesse dégagé par l'activité industrielle et commerciale de l'entreprise.

EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) : résultat opérationnel (ou d'exploitation) dont on a déduit tous les éléments financiers (amortissements, réductions de valeur et provisions pour risques et charges). L'EBITDA est donc systématiquement supérieur à l'EBIT et considéré comme un bon indicateur de la rentabilité économique. Un EBITDA négatif, surtout dans une activité très capitalistique, présage un résultat net fortement négatif et traduit une situation non viable sans ressources externes.

Résultat net : résultat après impôts, mais avant prélèvements et affectations (titre XI du compte de résultat).

Marge bénéficiaire : rapport entre le résultat net de l’exercice comptable et le chiffre d’affaires issus des ventes de biens et prestations de services. Elle mesure la rentabilité de l'entreprise sur l'exercice quelle que soit la taille de l'entreprise. Les deux postes comptables figurent sous la rubrique C3 du compte des résultats : [70 (Chiffre d’affaires)] et [9904 (Bénéfice ou perte de l’exercice)].