Détention civile d’armes à feu

Environ 650 millions d’armes à feu sont détenues par des civils dans le monde, soit les trois quarts des stocks mondiaux. La réglementation de la détention d’armes par les civils apparait par conséquent comme un aspect important du contrôle de la circulation et de l’utilisation des armes légères. La plupart des États autorisent la détention d’armes à feu par les civils avec des restrictions. Les usages autorisés incluent généralement le tir sportif, la chasse, certaines utilisations professionnelles ou encore la légitime défense. C’est notamment le cas en Belgique où, depuis une tuerie raciste qui s’était déroulée à Anvers en mai 2006, les autorités fédérales ont renforcé les contrôles en adoptant une loi plus restrictive sur la détention et le port d’armes à feu par les civils. Le fragile équilibre entre la prévention de l’utilisation abusive des armes à feu et un usage civil légitime et autorisé visé par cette loi est toutefois souvent remis en question par des faits divers malheureux ou par des changements de réglementation effectués sous la pression des débats entre les pro- et anti-armes.

A travers ses études de la réglementation européenne et de la législation belge sur la détention et le commerce légitime des armes à feu, le GRIP entend contribuer à l’amélioration de leur application et sensibiliser la population aux enjeux de préserver l’équilibre entre permission et restriction. Le GRIP fait partie de la Commission consultative des armes.