Publications

PESCO: European defence’s last frontier

2016 was a year in which the European Union authorities took many measures in favour of defense: global strategy, implementation plan, action plan, preparatory action for defense research and roadmap to increase cooperation with NATO.
The question that everyone is asking is whether these measures are just a flash of fire or whether they mark a genuine renewal. In other words, will they be followed by institutional prolongations and if so which ones?

PESCO : European defence’s last frontier

2016 was a year in which the European Union authorities took many measures in favour of defense: global strategy, implementation plan, action plan, preparatory action for defense research and roadmap to increase cooperation with NATO.
The question that everyone is asking is whether these measures are just a flash of fire or whether they mark a genuine renewal. In other words, will they be followed by institutional prolongations and if so which ones?

Controls on transit and transhipment. The example of three European countries

On November 23rd 2016, the Hong Kong harbour authorities seized nine Terrex armoured vehicles from the Singaporean army as their container ship was calling in Hong Kong. The vehicles were coming back from an exercise in Taiwan. There was no valid transit license for the vehicles and their seizure by the Chinese authorities started a diplomatic crisis between Singapore and China. This incident illustrates what is at stake with transit and transhipment controls of military equipment although those controls are often under-researched compared to other arms control measures. In this analysis, we will compare the transit and transhipment controls of three European countries, France, Germany and the Netherlands, which will allow us to draw some dividing lines between the different regimes and practices of those countries neighbouring Belgium.

Photo: Cochin International Contrainer Transhipment Terminal (Commons Wikimedia)

Belarus et Russie : divorce en cours

Le Belarus ne fait pas souvent la Une de l’actualité. Pourtant, au vu des tensions aux périphéries de la Russie, plusieurs évènements récents méritent une analyse. Les relations du Belarus avec la Russie et avec l’Union européenne (UE) sont en effet en pleine phase de redéfinition. 

Le Belarus, la "dernière dictature d’Europe", a toujours essayé de balancer son allégeance entre l’UE et Moscou pour maximiser les contreparties économiques qui lui permettent de survivre. Ces dernières années, de nombreux sujets d’irritation sont apparus qui ont transformé la relation entre Minsk et Moscou en une relation de défiance, voire de chantage mutuel.

RDC : les enjeux du redécoupage territorial - Décentralisation, équilibres des pouvoirs, calculs électoraux et risques sécuritaires

La question de la décentralisation est ancienne en RD Congo. Elle est régulièrement revenue sous la forme d’un débat opposant les tenants d’un État fédéral largement décentralisé aux partisans d’un État unitaire fortement centralisé. Aussi, ce débat a été régulièrement relancé face au constat d’un vide administratif dans de nombreuses régions du pays. Exacerbé par l’immensité du territoire et l’insuffisance de ses voies de communication, ce déficit de présence étatique est à l’origine d’un enclavement préjudiciable au développement de l’hinterland congolais.

Crise nord-coréenne : diplomatie, menace nucléaire et défense antimissile

Pendant la seule année 2016, Pyongyang a procédé à deux essais nucléaires et à un nombre record de tests de missiles balistiques. La question se pose, avec peut-être plus d’acuité que jamais, de savoir comment faire face à cette crise coréenne qui n’en finit pas. Les sanctions internationales n’ont pas amené Pyongyang à amender sa position. Pas plus que les pressions diplomatiques et démonstrations de force. Alors que l’objectif d’une dénucléarisation « totale, vérifiable et irrémédiable » de la Corée du Nord apparaît de moins en moins crédible, ses voisins investissent de plus en plus dans les moyens de se défendre contre ses missiles.

Donald Trump as President-elect: new symptom of a retreat of liberal values in the West?

The recent election of Donald Trump and the Brexit vote have belied dominant predictions based on a long-held view that sees the occasional electoral victories of xenophobic and extreme right-wing movements in Western countries as mere bumps in a journey leading to a liberal, cosmopolitan world. However, the popular vote in two of the most advanced democracies in the world, along with the rise of racist demagogues in several European states seem to signal a worrying and growing success of populist ideologies resting on racism and anti-globalism, political authoritarianism and social conservatism. And an equally worrying shift towards “illiberal democracy”, i.e. a type of regime where democratically elected leaders enact legislations that suspend or limit civil liberties, press freedom or the independence of courts.

Cartoon (c) David Parkins

 

The UN and the fight against the illicit trade in small arms in 2016

In June 2016, fifteen years after the adoption of the United Nations Programme of Action on small arms (PoA), States gathered once more to assess progress achieved in the prevention and eradication of the illicit trade in small arms. Following the entry into force of the Arms Trade Treaty in 2014, the adoption in 2015 of the 2030 Sustainable Development Agenda, 2016 will have been a year of transition and small steps forward for the United Nations small arms process. Not to mention the upcoming Third Review Conference of the PoA in 2018.

Burkina Faso and the reform of the army: where do we stand two years after the popular insurrection?

This paper analyzes the reform of the armed forces in Burkina Faso, two years after the collapse of the Blaise Compaoré regime. The reform is a continuation of the democratic change brought about by the October 2014 revolution. The stability of the new government headed by President Roch Kaboré and the need to respond to the terrorist threat are the main issues and challenges. Despite the changes recorded, the reform is still limited in its scope, because it doesn’t yet address the defense paradigm of the country.

Crédit photo : Forces armées nationales (FAN) du Burkina Faso (source : aouaga.com/photographe A.O)

Monitoring of regional Stability in the Sahel region and in West Africa – October to December 2016

This quarterly monitoring, published by GRIP since 2011 is part of a project named “Contributing to improve human security, conflict prevention and strengthening the rule of law in Sub-Saharan countries” funded by the Ministry of Foreign Affairs of the Grand Duchy of Luxembourg. It aims to monitor the security situation in West Africa with a focus on Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinea, Mali, Niger and Senegal. It examines in particular broad internal security issues, regional tensions, and cross-border and transnational crimes.

Photo Credit: Manko Wattu Senegal (Great Opposition March) Seneweb.com

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - Portrait de Moïse Katumbi

Moïse Katumbi est de la génération des opposants que craint le régime de Joseph Kabila. Issu de l’actuelle majorité présidentielle, l’ancien gouverneur du Katanga incarne la figure du dauphin révolté. L’homme a un profil contrasté ; s’il lui est arrivé de nombreuses fois de s’opposer frontalement aux multinationales opérant au Katanga, ainsi qu’aux élites de Kinshasa – avec parfois une brutalité particulière –, il sait également se faire aduler des foules.

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - La Justice rongée de l’intérieur

La nouvelle crise politique en RDC marque l’échec des réformes et des nouvelles institutions issues de la Constitution de 2006. Les causes de cet enlisement et les thérapies appropriées ont été identifiées et maintes fois répétées : il y a toujours une absence de volonté politique et une culture de la ruse, dans l’indiscipline et l’impunité...

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - Portrait de Joseph Kabila

Son deuxième et dernier quinquennat a expiré le 19 décembre 2016. Mais Joseph Kabila, président de la République démocratique du Congo depuis le 26 janvier 2001, ne semble guère disposé à passer la main. En dépit de la pression internationale et des tensions internes suscitées par ses manœuvres, le « Raïs », comme l’appellent affectueusement ses partisans, règne de main de maître sur le Congo.

(Photo: ONU/Ryan Brown)

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - La société civile et les défis de la nouvelle transition congolaise

Depuis le tournant des années 1990, une société civile plurielle s’est affirmée en RDC, dans le sillage de la libéralisation de l’espace politique. Succédant aux cycles des mouvements de contestation étudiants des années soixante à quatre-vingt, puis à l’émergence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), les organisations de la société civile (OSC) ont été aux avant-gardes des luttes pour l’élargissement de l’espace politique et des libertés civiles.

The South Korean industrial defense base: an emerging global player

Over the last 60 years South Korea experienced a tremendous economical, industrial and technological development. The so-called Land of the Morning Calm has grown from one the poorest country after the Korean to the 11th world economy in terms of GDP. South Korea also developed an impressive industrial and technological defense base, coming from a total dependency on US imports to a total of 3.49 billion USD of defense products exports in 2015. In this analysis, we will attempt to scrutinize the industrial policies and the security context which made this growth possible. Then, we will analyse the KF-X project (4th generation combat aircraft) currently developed jointly by South Korea and Indonesia. This ambitious project represents a crucial test for the South Korean defense industry in terms of securing technology transfer and assembling capabilities.  (Full text in French only)         

(Photo credit: Korean Republic Armed Forces. Digitalmode.net)

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - Économie congolaise : entre une croissance en trompe-l’œil et un social déconnecté

Malgré l’amélioration du cadre macroéconomique vanté jusqu’à la mi-2015 par le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC), le tableau socioéconomique du pays reste particulièrement sombre : des conditions de vie dégradées, une monnaie en pleine dépréciation, des infrastructures en ruines, etc. Les espoirs nés de l’avènement des gouvernements Matata 1 & 2 se sont écroulés tel un château de cartes. Les « technocrates » n’ont pas su poser les jalons pour faire de la RDC un pays à revenu intermédiaire en 2016, dernière année de la législature en cours...

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - Portrait de Samy Badibanga Ntita

Par une ordonnance présidentielle du 17 novembre 2016, le président de la RDC, Joseph Kabila, a nommé Samy Badibanga Ntita au poste de Premier ministre conformément à l’accord politique conclu un mois plus tôt entre les partis progouvernementaux et une frange de l’opposition. Cet accord prévoit la mise en place d’un gouvernement intérimaire jusqu’en avril 2018, quand devraient être organisées des élections générales. Cette nomination est une grande surprise. Les analystes s’attendaient plutôt à voir l’ancien président de l’Assemblée nationale et président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), l’opposant Vital Kamerhe, occuper cette fonction. Badibanga va diriger un gouvernement éléphantesque de 67 ministres et vice-ministres...

L’équilibre des forces au Haut-Karabakh : frictions, dissuasion et risque de déflagration

Historiquement, le caractère "gelé" de la guerre au Haut-Karabakh, autre moyen de désigner le rapport de forces favorable à l’Arménie, était assuré par deux éléments de dissuasion. L’un était technique, et concernait la capacité balistique de l’Arménie de détruire directement le coeur de l’économie azerbaïdjanaise en cas d’attaque trop ambitieuse. L’autre était diplomatique, et concernait l’alliance, ou plutôt la mise sous dépendance, de l’Arménie à la Russie, qui garantissait à la première que la Turquie n’interviendrait pas, et que le rapport de forces ne serait donc pas inversé...

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - Droits fondamentaux: la RDC au-dessus des lois?

Depuis 2015 et dans le contexte de plus en plus tendu, à mesure qu’approche la date fatidique du 19 décembre 2016, comment les citoyens congolais ont-ils l’occasion d’exprimer leurs points de vue, de faire valoir leurs libertés fondamentales ou encore d’accéder à une information neutre et plurielle au cours de cette longue période pré-électorale? Les possibilités ont été rares, toute voix critique à l’égard des autorités s’est en effet confrontée à un appareil sécuritaire et judiciaire très répressif.

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - Portrait: la Conférence épiscopale nationale du Congo

Depuis le 8 décembre, le « dialogue de la dernière chance » a débuté entre, d’une part, les signataires de l’accord du 17 octobre ayant accordé le poste de Premier ministre à un représentant de l’opposition, en l’occurrence Samy Badibanga, et, d’autre part, la grande partie des opposants ayant refusé de cautionner ce processus. Ce second dialogue, dit inclusif, n’aurait pu avoir lieu sans les efforts de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), une structure rassemblant la hiérarchie de l’Église catholique.

How does environmental crime affect peace and security in West Africa?

The issue of "environmental crime" is currently high at the international political agenda, but how about West Africa in particular when we know that this region is at the crossroads of wildlife trafficking? How does this phenomenon materialize in this region? This note precisely aims at outlining a mapping of practices and issues associated with environmental crime in this region of the world. After an overview of the main trafficking across West Africa, this analysis addresses in greater detail the issues associated with forest crime and illegal fishing, as well as their impact in terms of regional peace and security. Finally, this paper presents a synthetic review of the various political and legal mechanisms developed for the purpose of combating environmental crimes and abuses. (Full text in French only)

Vers un registre de transparence pour le lobbying sur les marchés publics de la Défense

Audition publique de Luc Mampaey, Directeur du GRIP, devant la Commission de la Défense nationale de la Chambre des Représentants, le 7 décembre 2016, dans le cadre de l’examen de la proposition de loi relative à l’enregistrement, dans un registre de transparence public en ligne, des contacts avec des lobbyistes concernant l’achat de matériel militaire (M. Benoit Hellings et consorts).

Photo: diplomatie.digitale.com

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - FARDC entre inaction et complicité: le cas des ADF

En RDC, les craintes d’une explosion de violence sont de plus en plus vives à l’approche du 20 décembre, date théorique et constitutionnelle d’expiration du mandat du président Kabila. Cependant, depuis plus de deux décennies, l’est du pays n’a cessé d’être en proie à des tueries, commises le plus souvent par des groupes armés non étatiques, congolais ou issus de pays voisins. Un des groupes les plus violents et sans doute le plus opaque semble être les Forces démocratiques alliées, connues sous leur acronyme anglophone d’ADF (Allied Democratic Forces)...

DOSSIER ÉLECTIONS RDC - Portrait: Edem Kodjo

Edem Kodjo est un homme politique togolais. Ancien Premier ministre de son pays, il a été désigné par l’Union africaine pour « faciliter » le dialogue entre le pouvoir et l’opposition congolaise. À l’instar d’Étienne Tshisekedi, il fait partie d’une génération d’hommes politiques dont l’engagement a été marqué par le développement du multipartisme en Afrique à partir de 1990. Il est loin de faire consensus dans une RDC minée par la crise...

 

The UN General Assembly opens perspectives for a treaty to ban nuclear weapons

For the first time in two decades, the international community met at the United Nations First Committee to adopt or reject a concrete resolution proposal to take negotiations on multilateral nuclear disarmament forward. A large majority of states – result of the humanitarian initiative movement – supported by civil society proposed that in 2017, a legal instrument for the prohibition of nuclear weapons should be negotiated, despite strong opposition from the nuclear powers. It is therefore a real argumentative battle on the objectives and consequences of this resolution establishing a future treaty which took place between the different parties during this 71st session of the United Nations General Assembly. (Full text in French only)

(Photo crédit: icanfrance.org - vote OEWG)

 

Pages